RÉSULTATS ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES 2018

Mis en avant

86.2% DES VOIX A LA RÉUNION ET 83.3 AU PLAN NATIONAL, LE SNEP FSU CONFORTE SA PLACE ET SA REPRÉSENTATIVITÉ

Dans un contexte de vote rendu compliqué par la plateforme numérique fermée le premier jour ainsi que de nombreuses notices de vote non reçues, la profession a néanmoins su répondre présent au cours de cette période d’élections professionnelles en votant à plus de 74% dans notre académie. 
 
Le verdict des urnes est donc tombé ce jeudi 6 décembre et le premier élément a noter est que le SNEP FSU reste, de très loin, le syndicat le plus représentatif de la profession.
 
A la CAP Nationale, le 9ieme siège perdu en 2014 à été repris à l’UNSA  et le SNEP FSU dispose à présent de tous les sièges!
Au plan local, le SNEP FSU obtient 8 siège sur 9 en augmentant le nombre de ses voix (+48) et son pourcentage (86.3% contre 84.2% en 2014). Par ailleurs, un collègue réunionnais est élu commissaire paritaire national.
 
Chez les non-titulaires, la FSU Réunion conforte son siège à la CCP Académique. Nos collègues contractuels EPS syndiqués SNEP y ont d’ailleurs grandement contribué en apportant près de 30 voix sur 116.
 
Chez les agrégés, la liste FSU (SNES/SNE/SNESSUP) conserve ses 4 sièges sur 10. Le poids des syndiqués SNEP et des sympathisants a également été très significatif avec environ 35 voix sur les 158 en faveur de notre liste.
 
Au plan national, la FSU reste de loin, la fédération la plus représentative au Comité Technique Ministériel avec 34.3% des voix et 6 sièges sur 15.
A la Réunion, la FSU devient pour la première fois depuis sa création, la première fédération de l’Éducation Nationale en nombre de voix!
 
Le SNEP FSU Réunion tient donc à remercier tous les collègues qui ont voté pour toutes les listes SNEP et FSU et qui ont grandement contribué à cette réussite.
 
Vos nouveaux commissaires paritaires seront présents à vos cotés et œuvreront, comme toujours, dans le respect de nos mandats, pour l’équité, la transparence et le respect des règles.

 

 RESULTATS CAPAPEPS  
611 inscrits469 votants451 exprimés
Nombre de votants 20182014EvolutionNombre de sièges
SNEP FSU38986.25%84.8%1.48
SNALC6213.75%8.46%5.31
 RÉSULTATSCAPNPEPS  
29487 inscrits17015 votants16693 exprimés
Nombre de votants20182014EvolutionNombre de sièges
SNEP FSU1387383.11%81.94%1.179
UNSA14498.68 %9.28 %-0.60
FO3752.25 %2.72 %-0.470
SNALC3472.08 %1.71 %0.370
SGEN2211.32 %1.63 %-0.310
FAEN1821.09 %1.07 %0.020
SUD1610.96 %1.12 %-0.160
CGT850.51 %0.54 %-0.030

 

 

 

 

STAGE SPECIAL MUTATION INTRA 2019

Les inscriptions pour le mouvement intra académique débutent se jour et pourront être formulées jusqu’au 17 avril

Le SNEP FSU Réunion organise comme chaque année durant cette période un stage spécial mutation. Il se déroulera le mardi 09 avril 2019 au local du SNEP à Sainte Clotilde (cliquer ici pour voir le plan).

Si vous souhaitez participer à ce stage, merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous en précisant si vous souhaitez obtenir une autorisation spéciale d’absence à déposer vendredi au plus tard.

Vous trouverez également ci dessous le bulletin « spécial mutation intra » commun au SNES FSU SNEP FSU et SNUEP FSU :

BULLETIN

FORMULAIRE D’INSCRIPTION EN LIGNE

GRÉVE INTER SYNDICALE LE 22 FEVRIER

Le SNES-FSU,  SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SNUipp-FSU, SUD Éducation, FO, appellent à la grève et organiser des Assemblées Générales dans tous les établissements de l’académie le matin suivi d’un rassemblement à 14h00 devant le rectorat et demande d’audience.

Contre les réformes des Lycées, du collège,les suppressions de postes, parcourSup, la 2ème HSA imposée

Soyons nombreux et rassemblés pour l’amélioration des conditions de travail et d’enseignement. Pour une École ambitieuse pour toutes et tous.

CAPA AVANCEMENT D’ÉCHELON PEPS

Renforcez le SNEP-FSU dès maintenant !

La CAPA d’avancement d’échelon aura lieu ce jeudi 14 février. Hormis le passage à l’échelon 7 et l’échelon 9, sur les autres échelons, l’avancement est devenu unique et seuls 30% des échelons 6 et 8 promouvables obtiendront une bonification d’avancement d’un an.
Or pour le SNEP-FSU, la progression dans la carrière est une affaire très sérieuse.
Nous sommes persuadés que l’investissement de la très grande majorité des enseignants est l’envie de bien faire son métier au quotidien. Quand on passe des heures à préparer des cours pour les élèves à mettre en place des actions pour permettre la réussite de toutes et tous, on ne le fait pas pour une bonification possible d’un an ! Cette bonification ne règlera aucun problème et n’engendrera souvent à juste titre qu ‘ un sentiment d’injustices et des aigreurs.
C’est un peu comme si dans votre classe, vous annonciez à vos élèves que seuls 30% d’entre eux auront une bonne note ou certification.
Néanmoins avec la mise en place du protocole PPCR en septembre 2017, nous sommes quasiment sortis de ce modèle classant, clivant, voire infantilisant concernant la classe normale. Le ministère aurait pu aller jusqu’au bout de la logique mais il a souhaité conserver deux accélérations possibles d’un an en classe normale. Ces deux accélérations, en plus d’être inefficaces, génèrent un travail complexe et chronophage pour notre administration, travail sans effet sur la réussite des élèves.
Sur l’ensemble d’une carrière, c’est toute la profession qui est gagnante avec la mise en œuvre du protocole. Fini l’injustice d’un passage à l’ancienneté dû à une inspection « mal placée » par rapport à la date d’avancement.
Rappelons qu’au 7ème échelon, on passera maintenant en 2 ou 3 ans, alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 3 ans ou 3 ans et demi. Au 9ème échelon on y passera en 2 ans et demi ou 3 ans et demi alors qu’avant le passage se faisait en 2 ans et demi, 4 ans ou 4 ans et demi !
Le SNEP-FSU continue de revendiquer un avancement équivalent et uniforme pour toutes et tous, au meilleur rythme.
Cet avancement unique ne pose apparemment aucun problème au sein de la hors classe et de la classe exceptionnelle, et plus largement dans de nombreux corps (dont ceux des chefs d’établissement et des IA-IPR).
La revalorisation mise en place avec PPCR est bien sûr insuffisante et le SNEP-FSU continuera à mobiliser la profession pour obtenir une revalorisation qui soit à la hauteur des responsabilités exercées par l’ensemble de la profession !
Si le SNEP-FSU défend avec ténacité les principes d’une plus grande justice et équité de traitement, cela doit être renforcé par l’adhésion du plus grand nombre au SNEP-FSU. Un SNEP-FSU avec plus d’adhérents, c’est plus de poids pour revendiquer, plus de poids pour faire changer le système et le faire évoluer dans un sens plus juste.

Si le premier moteur du SNEP-FSU est l’investissement humain qui peut compter sur un grand nombre d’enseignantes et d’enseignants solidaires, il ne peut fonctionner sans les cotisations des adhérents qui sont ses seules ressources financières.
Alors n’hésitez plus, renforcez le SNEP-FSU dès maintenant et contactez nous pour tous compléments d’informations.
www.snepfsu.net
……..