GREVE ET MANIFESTATION LE 16 NOVEMBRE

JEUDI 16 NOVEMBRE
TOUS EN GRÈVE !
MANIFESTATION Petit Marché À 9h

la FSU Réunion, la CGTR, l’UR CFDT et FO appellent à une mobilisation la plus massive possible pour combattre les mesures de régression et réclamer une politique porteuse de progrès social et d’amélioration de la qualité des services publics.

Les décisions et les projets d’Emmanuel Macron sont clairement porteurs de graves reculs pour tous : attaques contre le Code du Travail, augmentation de la CSG, jour de carence, suppressions de postes, menaces sur l’enseignement professionnel sous statut scolaire au profit de l’apprentissage, menaces sur les CHS-CT, gel des salaires dans la Fonction Publique, report des mesures PPCR, baisse des dotations aux collectivités, baisse des contrats aidés, baisse des APL,. !  la liste est décidément longue !
Toutes ces mesures ont en arrière-plan une baisse des ressources liée aux cadeaux fiscaux aux plus riches et aux entreprises (ISF, maintien du CICE sans contrepartie,…..), soit des milliards d’euros en pure perte

RÉGRESSIONS DANS LE PRIVÉ = RECULS DANS LE PUBLIC
TOUS CONCERNÉS !

POSTES ADAPTES

Vous trouverez ci dessous la circulaire relative à la campagne sur les postes adaptés 2018/2019.

Pour rappel:

– Peuvent solliciter une affectation sur poste adapté les personnels dont l’état de santé est altéré de façon grave, à tel point qu’ils ne peuvent plus continuer à exercer normalement leurs fonctions. Cette demande n’est pas conditionnée par la situation de congé de l’agent (congé de maladie ordinaire, congé de longue maladie ou de longue durée).
– L’entrée dans ce dispositif se fait donc sur des critères médicaux et doit permettre à celui qui en bénéficie de préparer son retour dans les fonctions d’enseignement devant élèves ou bien d’envisager une reconversion professionnelle. A cet effet, la demande d’affectation sur poste adapté s’accompagne de la présentation d’un projet professionnel.

Circulaire_PDF

Fiche_projet

Notice

CONGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE

La circulaire rectorale pour les demandes de congés de formation 2018-2019 vient de paraître.

Pensez à renvoyer votre fiche syndicale au SNEP à l’attention les Commissaires Paritaires qui siègeront le 12 avril 2018 pour l’attribution des congés de formation.

La date limite de réception des dossiers est fixée au 22 décembre 2017

Aucun dossier ne sera accepté au delà de ces dates précisent les services rectoraux. Circulaire et annexes à télécharger ci-dessous :

2017-10-25-circulaire-CFP-annee-scolaire-2017-2018

2016-10-25-annexe-1-cfp-2017-titulaires

2017-10-25-annexe-3-bareme-cfp-2017

2017-10-25-annexe-4-nombre_de_mois_par_categorie

2017-10-25-annexe-2-cfp-2017-non-titulaires

ASSEMBLEE GENERALE DU SNEP : 12 OCTOBRE 2017

Le jeudi 12 octobre 2017, se tenait l’AG de rentrée au lycée hôtelier de la Renaissance à Saint Paul, en présence de 60 collègues, preuve s’il en était besoin, du dynamisme du SNEP et de l’intérêt porté par les collègues pour les questions d’ordre syndicales et professionnelles.

Après une présentation et un débat général sur la situation locale et nationale, l’AG s’est poursuivie par un travail en commission autour de 4 thèmes (APPN, collège lycée, sport scolaire).

GREVE DU 10 OCTOBRE : COMMUNIQUE DU SNEP

Depuis l’élection du Président Macron, les décisions négatives pleuvent envers les salariés du privé comme du public.
Pour les fonctionnaires, c’est la douche froide avec le rétablissement de la journée de carence, le gel du point d’indice, l’augmentation du taux de la CSG et la remise en cause du calendrier lié au PPCR.

Pourtant, depuis 2010, la baisse du pouvoir d’achat est sans appel : -9% soit l’équivalent d’un mois de salaire.

En 1980; le salaire d’un enseignant débutant représentait 2 fois le SMIC. Aujourd’hui, ce n’est plus que 1.25 fois le salaire minimum.

Dans le même temps, le non renouvellement de nombreux contrats aidés, pourtant essentiels au bon fonctionnement des établissements, est remis en cause.

Alors, il est temps d’envoyer un message clair et collectif au gouvernement : mobilisons nous tous le 10 octobre pour le service public, tous en grève, tous dans la rue !

L’EDITO

La partition du Tambour Major Blanquer…

En effet, le ministre de l’EN a décidé (sans tambour ni trompette) que cette année, la rentrée se ferait en musique dans les établissements scolaires.

Alors que notre académie a, comme chaque année, effectué sa rentrée anticipée par rapport à l’hexagone, nul n’aura ignoré que cette dernière ne s’est pas vraiment déroulée dans des conditions optimales. Alors, une rentrée en musique, certes,  mais avec beaucoup de fausses notes à la Réunion.

Le choix de ne pas reconduire de nombreux contrats aidés conjugué aux coupes budgétaires dans les collectivités, a fait couler beaucoup d’encre dans les médias locaux et mis en lumière les carences en matière d’encadrement. Le report de la rentrée dans les écoles primaires est significatif de cette situation notamment dans les communes

La Réunion, pour rappel, détient le funeste record national du taux de non-titulaires dans la fonction publique territoriale (70% de non titulaires contre 30 en métropole). Il est également bien supérieur aux autres départements outre-mer. L’impact de ces suppressions de contrats a donc forcément ici  un impact très important.

Conscient que ces emplois précaires ne sont pas la solution et qu’ils sont souvent une arme de chantage électoral pour certains élus locaux, il n’en reste pas moins que leur disparition met en lumière les besoins criants en personnels dans les écoles primaires, collèges et lycées. N’oublions pas également que notre métier d’enseignant d’EPS sera potentiellement impacté par la baisse du nombre de personnels en charge de l’entretien et de la surveillance des installations sportives.

Parallèlement à cette baisse budgétaire dans les collectivités, la purge continue également et plus insidieusement dans le second degré. En EPS, pas moins de 20 contractuels ont été directement affectés sur des postes vacants dès le mois de juillet. Un bien triste record !

Une fois que le stock famélique de TZR (17) sera occupé, pas besoin d’avoir fait de grandes études pour présager un recours massif aux non-titulaires. D’ores et déjà, 51 contractuels EPS sont déjà en poste à ce jour.

Comme chaque année, ce seront principalement les élèves de l’éducation prioritaire et de l’Est qui seront les premiers impactés, en EPS mais également dans la majorité des disciplines.

Le rectorat, comme chaque année, jouera sa partition d’une rentrée « réussie » dans la mesure où chaque élève aura un enseignant en face de lui. Et peu importe si ce dernier n’a pas ou peu d’expérience de terrain, pas reçu la moindre formation disciplinaire…

Suite à la parution des décrets sur la loi travail qui constituent une attaque sans précédent contre le code du travail, le gel du point d’indice, le rétablissement de la journée de carence et  l’augmentation du taux de la CSG, il ne fait aucun doute que les salariés devront résister collectivement car nous sommes tous attaqués !

C’est pourquoi, le SNEP Réunion, avec les syndicats de la FSU appelle d’ores et déjà tous les collègues à participer massivement aux différentes actions prévues : notamment le 12 septembre contre la loi travail et lors de la journée d’action prévue au mois d’octobre pour la reconnaissance du travail des agents de la fonction publique.

La résistance, c’est aussi le poids de la syndicalisation qui représente l’unique contre pouvoir face aux mesures néolibérales qui vont se renforcer. C’est pourquoi, nous invitons les collègues fidèles à renouveler leur adhésion et pour les non-syndiqués, à rejoindre le SNEP FSU pour la défense de l’Ecole, de l’EPS et du sport scolaire.

Pour conclure cet édito, nous vous invitons bien sur à participer à notre assemblée générale le 12 octobre, au lycée hôtelier de la Renaissance à Saint Paul.

Ce lieu d’échange et de débat sera l’occasion pour les entrants de rencontrer le SNEP Réunion et nous permettra d’aborder les sujets qui vont probablement marquer cette année scolaire : Circulaire APPN, mise en place des réformes PPCR, sport scolaire, réforme du lycée, JO Paris 2024…

Bonne année scolaire à toutes et tous !

Benoit Caquelard, secrétaire académique du SNEP FSU Réunion